Réacteur 3 Indisponibilité du dispositif d'isolement automatique de la ventilation de balayage du bâtiment réacteur

Publié le 07/04/2004

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 31 mars 2004, alors que le réacteur n°3 était à l'arrêt pour rechargement du combustible, l'exploitant du CNPE de Gravelines a constaté l'indisponibilité d'un appareil de mesure de radioactivité du système de ventilation de balayage du bâtiment réacteur (EBA).

Le circuit de ventilation EBA joue un rôle en matière de radioprotection lors d'un arrêt du réacteur pour rechargement de combustible. Pendant cette période, le personnel est amené à intervenir dans le bâtiment réacteur. Ce circuit permet de renouveler l'air de ce bâtiment et d'y réduire la présence de produits radioactifs.

Le système de mesure de radioactivité KRT permet de détecter une augmentation de la radioactivité en effectuant des mesures à plusieurs endroits de l'installation. L'air du système de ventilation EBA est contrôlé automatiquement par un des appareils de mesure de radioactivité (KRT 041 MA). Ce dernier provoque l'isolement du circuit EBA en cas de détection d'une radioactivité élevée. Ce dispositif doit être disponible lors de la phase de rechargement en combustible du réacteur. En cas d'indisponibilité de celui-ci, les manutentions de combustible doivent être arrêtées dans le bâtiment réacteur selon les spécifications techniques d'exploitation.

Le 31 mars, une vérification de l'appareil de mesure KRT 041 MA a mis en évidence son indisponibilité. La vanne qui permet son alimentation en air provenant du bâtiment réacteur était fermée. Le rechargement était en cours depuis le 30 mars.

En cas de radioactivité élevée dans le bâtiment réacteur, le circuit EBA n'aurait pas pu être isolé automatiquement et un rejet de produits radioactifs dans l'environnement n'aurait pas pu être évité. Toutefois, la détection d'une activité élevée dans le bâtiment réacteur aurait provoqué l'apparition d'une alarme en salle de commande. Un opérateur aurait pu ainsi actionner manuellement le dispositif d'isolement d'EBA et stopper rapidement le rejet de produits radioactifs.

La lecture des mesures de radioactivité réalisées par le système KRT au niveau de la cheminée de rejet de la centrale a permis à l'exploitant de constater qu'aucun produit radioactif n'a été rejeté dans l'environnement.

Toutefois, en raison du non-respect des spécifications techniques d'exploitation (nécessité d'arrêter les manutentions de combustible), l'incident est classé au niveau 1 de l'échelle INES qui en compte sept.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie