Réacteur 3 Fonctionnement du réacteur avec la fonction aspersion normale du pressuriseur indisponible

Publié le 02/01/2004

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 20 décembre 2003, afin de réaliser une intervention de maintenance sur la ligne d'évacuation d'énergie, l'équipe de conduite a arrêté 2 pompes primaires, dont celle qui permet l'aspersion normale du pressuriseur, ce qui représente un écart par rapport au référentiel de conduite.

Le pressuriseur est un réservoir dont la fonction est de contrôler la pression du circuit primaire à l'aide de chaufferettes et d'un système d'aspersion.

Le système d'aspersion est composée de l'aspersion normale et de l'aspersion auxiliaire du pressuriseur en cas de défaillance du premier.

Le 21 décembre, au cours de la réunion quotidienne, le chef d'exploitation détecte la situation anormale et remet en route la pompe primaire permettant l'aspersion normale du pressuriseur.

Pendant l'indisponibilité de l'aspersion normale, la pression du circuit primaire a été maintenue dans le domaine de fonctionnement autorisé grâce à l'aspersion auxiliaire.

Cet événement est déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire et classé au niveau 1 de l'échelle INES en prenant en compte un facteur additionnel pour utilisation de procédure inadéquate et défaut d'assurance qualité.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie