Réacteur 2 Vitesse de vidange trop rapide des accumulateurs d'eau borée du système d'injection de sécurité

Publié le 01/10/2000

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe - EDF

Dans le cadre de la deuxième visite décennale du réacteur 2 du CNPE de Fessenheim, un essai réalisé au mois d'octobre sur les accumulateurs d'eau borée du système d'injection de sécurité a mis en évidence une vitesse de vidange trop rapide de ces accumulateurs par rapport aux critères de conception. C'était la première fois que cet essai était réalisé sur la centrale.

Le circuit d'injection de sécurité permet, en cas d'accident - par exemple une fuite importante du circuit primaire du réacteur -, d'introduire de l'eau borée sous haute pression dans celui-ci afin d'étouffer la réaction nucléaire et d'assurer le refroidissement du coeur. Il est constitué de plusieurs pompes haute et basse pressions. Il comprend également trois réservoirs sous pression, appelés accumulateurs, contenant de l'eau borée, qui se vident automatiquement dans le circuit primaire si la pression de celui-ci devient insuffisante.

En situation accidentelle, dans le cas d'une rupture du circuit primaire, les accumulateurs permettent de compenser, à un certain moment de l'accident, la perte en eau du circuit primaire. L'eau injectée permet de renoyer le coeur et d'éviter la détérioration du combustible consécutive à une montée en température trop importante. En cas de vidange trop rapide des accumulateurs, les calculs du scénario d'accident montrent qu'une partie trop importante de l'eau injectée risque de partir directement au niveau de la brèche du circuit primaire et de ne pas suffisamment refroidir le coeur.

Afin de s'assurer que les accumulateurs puissent remplir leur fonction dans les situations accidentelles les plus défavorables, la vitesse de vidange des accumulateurs a été réduite sur les deux réacteurs de la centrale. Cette réduction a été obtenue par une modification des critères de réglage des accumulateurs. Ainsi la quantité d'eau minimale requise a été augmentée tandis que la pression maximale requise a été diminuée.

Le non-respect de la vitesse de vidange des accumulateurs pouvant conduire à une inefficacité de ce système de sûreté dans le cas de l'accident très peu probable d'une rupture du circuit primaire, cet incident significatif a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie