Réacteur 2 Arrêt du réacteur en raison de l'augmentation des fuites entre le circuit primaire et le circuit secondaire

Publié le 14/04/2002

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 17 avril, le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Cattenom a été arrêté par EDF en application des spécifications techniques d'exploitation en raison d'une augmentation des fuites entre le circuit primaire et le circuit secondaire au niveau d'un des quatre générateurs de vapeur.

Contrairement aux réacteurs 1, 3 et 4, le réacteur 2 n'a pas connu de difficultés de combustible et la radioactivité de son circuit primaire se situe dans les critères dits de " coeur propre ".

Le circuit primaire principal est un circuit contenant de l'eau sous pression qui s'échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments combustibles. Au travers des tubes des générateurs de vapeur, l'eau du circuit primaire cède la chaleur acquise à l'eau du circuit secondaire pour produire la vapeur destinée à entraîner le groupe turboalternateur. La surveillance des taux de fuite entre le circuit primaire et le circuit secondaire au niveau des générateurs de vapeur est particulièrement importante afin de détecter tout commencement de dégradation des tubes des générateurs de vapeur.

Avant redémarrage, EDF devra procéder au contrôle des tubes du générateur de vapeur sur lequel le taux de fuite a augmenté. Le programme de ces contrôles ainsi que leurs résultats seront soumis à l'Autorité de sûreté nucléaire.

Cette augmentation du taux de fuite entre le circuit primaire et le circuit secondaire, qui a conduit à l'arrêt du réacteur, a été classée au niveau 0 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 0

Écart