Réacteur 1 Non-fermeture d'une porte du bâtiment réacteur

Publié le 03/01/2001

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Une anomalie a été détectée le 3 janvier 2001 sur le réacteur 1, alors qu'il était en production. La porte biologique du bâtiment réacteur est restée ouverte depuis le 18 décembre 2000, pendant la phase de redémarrage du réacteur, jusqu'au 3 janvier 2001.
Lors des opérations de redémarrage du réacteur, une mauvaise coordination entre les différentes activités a engendré la transmission erronée d'une information concernant l'ouverture de la porte biologique.
La porte biologique est un vantail en béton de 8x7 m et de 40 cm d'épaisseur. Sa fonction n'est pas d'assurer l'étanchéité du bâtiment réacteur : ce rôle est réservé au tampon matériel métallique. En revanche, elle permet la protection des personnes et de l'environnement contre les rayonnements ionisants lors d'un accident grave.
Le CNPE de Cattenom s'est engagé à corriger la méthode de vérification de la position de la porte biologique.
Initialement classé au niveau 0 de l'échelle internationale INES, cet événement a été reclassé après analyse au niveau 1, parce que la mauvaise coordination des actions et les négligences qui en ont découlé étaient signes d'un défaut de culture de sûreté.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie