Réacteur 1 et 2 Rejets incontrôlés dans la Vienne

Publié le 28/04/2004

Centrale nucléaire de Civaux Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Le 18 février 2004, à la suite du nettoyage chimique d'un échangeur de la partie non nucléaire de la centrale de Civaux, le site a vidangé par erreur l'équivalent de 5 litres de détergent dans la Vienne.

L'Autorité de sûreté nucléaire a effectué une inspection réactive le 25 février 2004 afin de faire, d'une part le point sur le principe de nettoyage des échangeurs, et d'autre part de comprendre l'origine de l'événement ainsi que le déroulement de l'intervention.

De plus, les inspecteurs ont vérifié l'absence de conséquences environnementales du rejet non contrôlé. Pour ce faire, ils ont vérifié que le site avait bien respecté l'arrêté préfectoral du 06 juillet 1995, notamment pour les critères de pH.

L'Autorité de sûreté nucléaire a aussi vérifié que le site avait mis en place un plan d'action adéquat pour éviter le renouvellement de ce type d'événement.

Le 3 mars 2004, suite à une opération de maintenance, un déversement de 20 litres d'huile s'est produit à l'intérieur de l'aéroréfrigérant du réacteur 2. Cette huile s'est mélangée avec l'eau du bassin principal de l'aéroréfrigérant et le mélange a été rejeté dans la Vienne.

L'Autorité de sûreté nucléaire a vérifié l'absence de conséquences environnementales du rejet dont la concentration en huile est inférieure d'un facteur 50 aux limites autorisées en assainissement pluvial.

L'analyse de l'événement permettra d'évaluer la qualité des mesures mises en place par EDF pour éviter le renouvellement de ce type d'écart.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Événement hors échelle