Réacteur 1 Dépassement du délai de réparation d'un capteur

Publié le 11/12/2003

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 17 novembre 2003, le réglage d'un capteur de débit du circuit d'alimentation en eau des générateurs de vapeur du réacteur n°1 a été entrepris dans un délai supérieur à celui imposé par les règles d'exploitation.

Les règles d'exploitation sont un recueil de règles approuvées par l'Autorité de sûreté nucléaire, qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l'installation. Elles prévoient des actions à entreprendre, pouvant aller jusqu'à l'arrêt du réacteur, dans un délai donné en cas de sortie de ce domaine, en particulier lorsque trop de matériels ne sont pas opérationnels.

Le 13 novembre, lors d'un essai périodique, l'industriel a détecté qu'un capteur de débit du circuit d'alimentation en eau des générateurs de vapeur était déréglé, c'est-à-dire qu'il ne donnait pas une valeur de débit correspondant au débit réel dans le circuit. Cet écart a été mis en évidence après une nouvelle analyse menée par les agents de la centrale nucléaire le 17 novembre. Le capteur a alors immédiatement été réparé. La réparation de ce capteur a donc été engagée quatre jours après la découverte de cet écart, alors que les règles 'exploitation exigent une remise en conformité sous trois jours.

Cet événement n'a pas eu de conséquence concrète sur la sûreté du réacteur. Cependant, les premiers éléments d'analyse fournis par l'industriel sur cet événement ont permis d'identifier, d'une part, que les résultats de l'essai périodique n'ont pas été exploités de façon rigoureuse (document opératoire renseigné de façon incomplète) et, d'autre part, que les actions de contrôle de cette activité n'ont pas conduit à corriger l'écart dans le délai imparti par les règles d'exploitation.

En conséquence, en raison des lacunes observées, cet événement est classé au niveau 1 de l'échelle INES.

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie