Réacteur 1 Contamination de 8 salariés d'EDF

Publié le 10/02/2004

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Au cours d'opérations de remplacement de filtres, 7 salariés d'EDF ont été contaminés par inhalation de poussières radioactives.

Les salariés contaminés ont été immédiatement pris en charge par le service médical de la centrale. La contamination la plus importante reste inférieure à 0,5 mSv. Cette valeur est à comparer à la limite réglementaire annuelle de 35 mSv.

Cette contamination est intervenue à la suite d'opérations de changements de filtres. Une erreur de manipulation de vannes est à l'origine de l'injection de résines radioactives dans le circuit primaire. Ces résines ont colmaté plusieurs filtres de ce circuit.

Compte tenu de la présence de résines dans le circuit primaire, le réacteur n°1 a été arrêté dimanche 25 janvier 2004. L'arrêt pour rechargement initialement prévu le 21 février 2004 a ainsi été anticipé.

Une inspection de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a eu lieu le 2 février 2004 à la centrale de Fessenheim afin de faire le point sur cet incident. Les inspecteurs ont constaté que l'exploitant a mis en oeuvre les mesures correctives permettant d'éviter de nouvelles contaminations et que la radioprotection des agents était assurée de façon satisfaisante.

En raison des conséquences radiologiques sur les intervenants, l'ASN a classé cet incident au niveau 1 de l'échelle INES.

Malgré la mise en oeuvre des mesures correctives, un huitième salarié d'EDF a été très faiblement contaminé à la main lors d'une intervention ultérieure sur un circuit annexe du circuit primaire.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie