Réacteur 1 Anomalie détectée lors d'une opération de maintenance

Publié le 25/11/2000

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Une anomalie a été détectée le 25 novembre au centre nucléaire de production d'électricité lors d'une opération de maintenance, alors que le réacteur 1 était en arrêt pour rechargement du combustible.

Les contrôles effectués à la demande de l'Autorité de sûreté nucléaire sur les commandes de vannes d'injection de sécurité ont révélé une non-conformité du montage d'origine.

Le circuit d'injection de sûreté permet, en cas d'accident, par exemple une fuite importante du circuit primaire du réacteur, d'introduire de l'eau borée sous pression dans celui-ci afin d'étouffer la réaction nucléaire et d'assurer le refroidissement du réacteur.

Les commandes à distance des vannes d'injection de sécurité sont constituées de cardans solidaires du système de transmission. Aussi la conception prévoit une goupille qui permet d'assurer l'emboîtement cardan-transmission.

Depuis le montage, cette goupille est manquante et la transmission peut se désolidariser des cardans en cas de forte translation du système d'injection.

En raison de l'importance pour la sûreté du réacteur du système d'injection de sécurité, de la découverte tardive de cette anomalie et en l'attente des résultats d'expertise des autres systèmes potentiellement impactés, cette anomalie a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie