Réacteur 1 Alimentation non conforme d'un tableau électrique

Publié le 20/09/2002

Centrale nucléaire de Golfech Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 20 septembre, alors que le réacteur 1 est en phase de redémarrage après arrêt pour rechargement, l'ingénieur sûreté constate qu'un tableau électrique est alimenté par le transformateur auxiliaire alors qu'il doit normalement l'être par le transformateur de soutirage.

Chaque réacteur est alimenté par deux lignes électriques extérieures en provenance du réseau national et de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel. En fonctionnement normal, les besoins en énergie électrique d'un réacteur sont satisfaits par le biais d'un transformateur de soutirage branché sur la ligne principale. En cas de défaillance du réseau principal, le réacteur est alimenté par le transformateur auxiliaire branché sur la ligne auxiliaire.

Dès la détection de l'écart par l'ingénieur de sûreté d'astreinte, le tableau électrique LGF a été remis en conformité.

L'écart est vraisemblablement lié à la réalisation d'un essai périodique effectué le 14 septembre dernier, dont l'objet était de tester le basculement automatique de l'alimentation électrique du transformateur de soutirage vers le transformateur auxiliaire. A l'issue de l'essai, l'un des tableaux électrique, (LGF) n'a pas été remis dans sa configuration initiale.

En termes de conséquences pour la sûreté, cette situation non conforme du tableau électrique aurait pu conduire à un affaiblissement des lignes de défense en profondeur du réacteur en cas de défaillance des alimentations électriques externes.

Sur proposition du directeur de la centrale, l'Autorité de sûreté nucléaire a classé cet écart auniveau 1 de l'échelleINES du fait du retard pris dans sa détection (6 jours) et d'une défaillance dans le processus de contrôle des essais effectués.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie