Position des grappes de commande non conforme aux Spécifications Techniques d'Exploitation

Publié le 09/02/2004

Centrale nucléaire du Bugey Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 03 février 2004, alors que le réacteur était en arrêt normal avec refroidissement par les générateurs de vapeur, l'exploitant c'est aperçu qu'une partie des grappes de commande n'était pas dans la position requise par les Spécifications Techniques d'Exploitation.

Les grappes de commande sont des groupes de tiges solidaires, mobiles, contenant une matière absorbant les neutrons qui, suivant leur insertion dans le coeur du réacteur, permettent de contrôler la réaction nucléaire. En cas d'arrêt d'urgence du réacteur, toutes les grappes de commande doivent s'insérer dans le coeur en un temps donné afin d'arrêter la réaction en chaîne.

Le 02 février 2004, à la suite d'un essai périodique, l'opérateur devait modifier la position de quelques grappes de commande bien définies. Lors de cette opération, il a manoeuvré par erreur certaines grappes de commande.

En raison de lacunes dans le processus d'assurance qualité dans le domaine du contrôle, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie