Perte des alimentations électriques externes du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Cattenom

Publié le 30/06/2021

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 11 juin 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’ASN un événement significatif relatif au non-respect des règles générales d’exploitation (RGE) du réacteur 3 à la suite de l’indisponibilité des alimentations électriques externes de ce réacteur.

Par conception, les réacteurs nucléaires à eau sous pression de 1300 MWe exploités par EDF comportent deux sources électriques externes (transformateur de soutirage et transformateur auxiliaire), deux sources internes (deux groupes électrogènes à moteur diesel pour chaque réacteur) et une turbine à combustion permettant de pallier l’indisponibilité ou la défaillance d’un groupe électrogène. Ces moyens ont été complétés, suite à l’accident de Fukushima, par la mise en place de diesels d’ultime secours sur chacun des réacteurs.

Le 10 juin 2021, le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Cattenom était en arrêt pour maintenance décennale, avec son combustible déchargé et entreposé dans la piscine du bâtiment combustible. Le transformateur de soutirage était indisponible dans le cadre des activités de maintenance. Dans cette configuration et conformément aux RGE, l’autre source électrique externe (transformateur auxiliaire) assurait l’alimentation électrique et une source électrique interne (un des deux groupes électrogènes de secours ou, à défaut, la turbine à combustion) doit être disponible en cas de perte de l’alimentation électrique externe.

A 10h56, une intervention sur une armoire de commande a provoqué l’ouverture du disjoncteur du transformateur auxiliaire et donc l’arrêt de l’alimentation électrique externe du réacteur 3. Cette situation a conduit notamment à l’arrêt de la ventilation dans les locaux des zones nucléaires et à l’arrêt de la manutention du combustible qui était en cours dans la piscine du bâtiment combustible.

Les RGE prescrivent un délai d’une heure pour la remise en service de la ventilation. Après investigation et intervention, l’alimentation par le transformateur auxiliaire a été rétablie après 1 heure et 12 minutes et la ventilation a été retrouvée après 1 heure et 19 minutes. La coupure du transformateur auxiliaire et le dépassement du délai d’une heure pour la remise en service de la ventilation constituent un non-respect des règles générales d’exploitation des installations.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, dans la mesure où plusieurs dispositions des règles générales d’exploitation n’ont pas été respectées, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Immédiatement après la perte du transformateur de soutirage, les deux alimentations électriques de secours (groupes électrogènes) ont pris le relais de l’alimentation principale et ont permis d’assurer le refroidissement de la piscine d’entreposage du combustible. EDF a engagé une analyse approfondie de cet événement. L’ASN veillera à la qualité de l’analyse de l’événement et de ses conclusions.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie