Perte de protection biologique dans un local de travail

Publié le 03/05/2004

Laboratoire de chimie du plutonium LCPu (déclassée) Installation nucléaire de base déclassée - CEA

L'accès au local Petrus en cours d'assainissement, se fait par un sas dont la porte d'entrée est asservie à la fermeture de la cloison coulissante qui sépare le sas du local.

Lundi 29 mars 2004, un opérateur, pénétrant dans le sas d'entrée qui donne accès au chantier, a constaté que la cloison coulissante était ouverte alors qu'elle aurait du être fermée. A ce moment, l'alarme sonore du dosimètre opérationnel de l'opérateur s'est déclenchée.

L'opérateur est immédiatement sorti du sas et a refermé la porte d'accès. Le chef d'installation a consigné l'entrée du sas et l'installation est maintenue à l'état sûr.

Le sas n'est accessible par le personnel, en tenue adaptée, que dans le cadre d'opérations spécifiques. Les prescriptions du rapport de sûreté de l'installation, imposent de maintenir la cloison coulissante fermée lorsque la porte d'accès au sas est ouverte. A défaut, le personnel accédant au sas peut être irradié. L'installation est pourvue d'une sécurité électrique qui assure cette fonction. Des investigations sont menées par l'exploitant pour comprendre l'origine du dysfonctionnement de la sécurité électrique.

La dose irradiante reçue par l'opérateur, lue sur son dosimètre opérationnel, est de 0,014 mSv, dose notablement inférieure au niveau réglementairement fixé pour les travailleurs qui est de 20 mSv par an.

Cet incident n'a eu aucune conséquence pour les autres travailleurs, les riverains et l'environnement. Toutefois, compte tenu de la perte d'une ligne de défense, l'incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES qui en compte 7.

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie