Perte de confinement et contamination potentielle de deux techniciens au laboratoire

Publié le 26/03/2010

Usine de fabrication de combustibles nucléaires (MELOX) Fabrication de substances radioactives - Orano Cycle

Le 23 mars 2010, dans le cadre de la préparation d’une intervention sur un tunnel[1] reliant deux boîtes à gants (BAG)[2], deux opérateurs sont amenés à manipuler le capot de protection mécanique de ce tunnel. Après l’opération, des capteurs indiquant une contamination atmosphérique du local se sont déclenchés.

Les deux intervenants ont été pris immédiatement en charge par le personnel de surveillance de la radioprotection, puis par le service médical de Marcoule. En raison du risque de contamination potentielle par inhalation, des analyses radiotoxicologiques seront réalisées sur plusieurs semaines. Celles-ci permettront de confirmer ou infirmer ce risque de contamination.

L’origine de la contamination est en cours d’examen par l’exploitant. L’ASN suivra les résultats de ses investigations, qui doivent lui être transmis dans les deux mois qui suivent la déclaration d’incident.

En raison de la perte de confinement, l’événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7 relatif à la sûreté. Ce niveau pourra être réévalué au vu des résultats des analyses radiotoxicologiques.

L’usine MELOX, située sur le site de Marcoule dans le Gard, fabrique des assemblages de combustibles MOX (mélange d’oxyde d’uranium et de plutonium) destinés aux réacteurs électronucléaires à eau légère.

[1] Le « tunnel » permet de transférer des matériels entre les deux boîtes à gants tout en maintenant le confinement des équipements.

[2} Une boîte à gants est une enceinte de confinement isolant complètement un procédé par une paroi transparente (matériaux spéciaux qui filtrent une partie du rayonnement). Des gants sont installés dans la paroi pour permettre des manipulations de matière nucléaire en toute sécurité. Le dispositif comprend en général une ventilation mettant la boîte en dépression par rapport à l'extérieur, ce qui permet de confiner les matières radioactives au sein de celle-ci.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie