Origine du non-respect du flux journalier et de la concentration instantanée en zinc au rejet principal dans la Moselle

Publié le 28/11/2007

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 9 juillet 2007 et le 3 août 2007, les techniciens de la centrale nucléaire de Cattenom avaient constaté le dépassement des valeurs limites autorisées pour le zinc sur les prélèvements mensuels de juin et juillet.

Cet événement avait été déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire par l'exploitant et fait l'objet d'un avis d'incident.

L'ASN avait alors demandé à l'exploitant de poursuivre ses investigations pour rechercher l'origine de ces dépassements et d'engager au plus tôt les actions correctives nécessaires afin de respecter les limites de rejets de l'arrêté ministériel du 23 juin 2004.

Les investigations menées en août par EDF ont permis de montrer que l'augmentation de la concentration en zinc n'était pas liée au fonctionnement des tranches, ni à une évolution du comportement chimique de la retenue d'eau de la centrale (lac du Mirgenbach) par laquelle transitent les rejets. Elles ont permis de conclure à un défaut de montage du tuyau de prélèvement.

Les prélèvements mensuels s'effectuent au moyen d'un tuyau traversant un fourreau en acier galvanisé contenant du zinc. Le mauvais montage du tuyau de prélèvement, lors de son remplacement, a conduit à la dissolution de zinc dans l'eau présente dans le fourreau. L'analyse réglementaire était donc réalisée sur un prélèvement d'eau riche en zinc et non sur les effluents rejetés par la centrale.

Pour supprimer cette anomalie, EDF a remplacé le fourreau initial par un fourreau en PVC. Les résultats d'analyses réglementaires des mois de septembre et d'octobre ne présentent plus de dépassement des valeurs limites autorisées.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Événement hors échelle