Non tenue au séisme des lignes auxiliaires des filtres SEB

Publié le 17/02/2020

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs en attente de démantèlement - EDF

Le 6 février 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Fessenheim a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté, relatif à la non-tenue au séisme de robinets d’instrumentation des lignes auxiliaires des filtres du circuit de refroidissement par eau brute SEB. Ce circuit assure le refroidissement de plusieurs équipements des réacteurs 1 et 2, notamment certaines pompes des circuits de contrôle chimique et volumétrique (RCV) et d’injection de sécurité (RIS), ainsi que de divers équipements communs de site. Les pompes du circuit RCV ont notamment pour fonction d’assurer la régulation de la quantité d’eau présente dans le circuit primaire.

La perte de ces filtres, en cas de séisme, entraînerait l’indisponibilité des pompes RCV qui sont le moyen principal d’appoint en eau des circuits primaires pendant les manœuvres de mise à l’arrêt des réacteurs. Ceci engendrerait des retards par rapport aux délais de repli en état sûr des réacteurs prescrits par le référentiel EDF. Les différentes ressources en eau du site permettraient toutefois d’assurer le refroidissement du réacteur durant les opérations de repli, y compris dans le cas où celles-ci seraient retardées.

Dès la détection de la défaillance potentielle, la centrale nucléaire a pris des mesures pour préserver, en cas de séisme, le fonctionnement de ces systèmes utiles au refroidissement.

Cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie