Non-respect du référentiel de confinement de locaux contenant des pompes d’un système de sauvegarde

Publié le 20/10/2011

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 12 septembre 2011, au cours d'un contrôle sur le confinement de locaux contenant des pompes d’un système de sauvegarde du réacteur n°1, deux trémies du système de ventilation DVN ont été trouvées obturées, contrairement aux dispositions du référentiel applicable au confinement des locaux.

Le système DVN est le système de ventilation du bâtiment des auxiliaires nucléaires. Il permet de maintenir une qualité d’air à l’intérieur des locaux compatible avec le bon fonctionnement des équipements et l'accès du personnel ainsi que le confinement des installations en cas de situation accidentelle.

Le 12 septembre 2011, deux trémies (la trémie est l’espace entre une gaine de ventilation et la cloison qu’elle traverse) ont été trouvées obturées entre deux locaux contenant des pompes d’un système de sauvegarde. En situation accidentelle nécessitant la mise en service de ce système de sauvegarde, se cumulant avec une fuite sur ce système dans ces locaux, la reprise de l’air contaminé par la ventilation DVN n’aurait pas été totalement garantie.

Cet écart est vraisemblablement dû à une exigence contradictoire entre le référentiel de confinement d’origine et d’autres référentiels (sectorisation incendie, inondation interne) appliqués postérieurement et qui exigeaient l’obturation de ces trémies. Après analyse, les deux trémies ont été réouvertes, moyennant quelques ajustements afin de respecter tous ces référentiels.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’installation, les travailleurs ni l’environnement. Toutefois, ce défaut détecté en 1998 n’ayant à l’époque été ni traité, ni suivi par les équipes concernées, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES, à la demande de l’ASN.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie