Non-respect des spécifications techniques d’exploitation relatives au confinement du réacteur

Publié le 22/08/2017

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs en attente de démantèlement - EDF

Le 8 août 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Fessenheim a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif relatif à la sûreté concernant le non-respect des spécifications techniques d’exploitation (STE) relatives au confinement du réacteur.

Les STE sont un recueil de règles approuvées par l’Autorité de sûreté nucléaire qui définissent les conditions de fonctionnement de l’installation. L’enceinte de confinement du réacteur est un bâtiment en béton à l’intérieur duquel se trouvent la cuve contenant le combustible nucléaire, les générateurs de vapeur et le pressuriseur. Elle est destinée à retenir les produits radioactifs qui seraient libérés en cas d’accident. Lors des opérations de manutention du combustible, lorsque le réacteur est à l’arrêt, les STE demandent qu’une des deux portes du sas d’accès au bâtiment réacteur situé au niveau 8 m soit refermable.

Le 4 août 2017 en début de soirée, l’exploitant constate qu’un câble électrique, posé le jour même en fin de matinée, transite par ce sas et empêche ainsi une éventuelle fermeture complète des portes du sas. Cette situation, en cas d’accident de manutention du combustible, aurait pu entrainer un retard dans la fermeture de l’enceinte du bâtiment réacteur.

Dès la découverte de la situation, les opérations de manutention du combustible ont été stoppées et une remise en conformité a été engagée.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs. Toutefois, en raison du caractère tardif de sa détection au regard des spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie