Non-respect des règles générales d’exploitation relatives à la gestion des indisponibilités matérielles

Publié le 19/11/2021

Centrale nucléaire de Paluel Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 21 septembre 2021, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 1 concernant le cumul d’indisponibilités matérielles sur l’installation.

Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. Elles encadrent en particulier les interventions réalisées sur les équipements contribuant à la sûreté et prescrivent la conduite à tenir en cas d’indisponibilité de matériels.

Le circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) permet de refroidir, en fonctionnement normal comme en situation accidentelle, l’ensemble des matériels et fluides des systèmes auxiliaires et de sauvegarde du réacteur. Ce circuit assure en outre le refroidissement du circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt (RRA), qui assure l’évacuation de la puissance résiduelle dégagée par le combustible lors des phases d’arrêt du réacteur. Pour accomplir sa fonction, le circuit RRI est situé à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment réacteur, et dispose de traversées de l’enceinte de confinement.

Une perte de l’alimentation électrique externe du réacteur 1 survenue dans la nuit du 10 au 11 septembre 2021 a déclenché l’arrêt automatique du réacteur. L’exploitant a ensuite appliqué les procédures de conduite en situation incidentelle et accidentelle, qui demandaient, entre autres, l’ouverture d’une vanne du circuit RRI située au niveau d’une traversée du bâtiment réacteur. Celle-ci ne s’ouvrant pas depuis la salle de commande, un agent de conduite a alors réalisé un essai d’ouverture manuelle, qui nécessite le débrayage du servomoteur de la vanne. Cette tentative n’ayant pas permis d’ouvrir la vanne, l’exploitant a considéré la voie correspondante du système de refroidissement du réacteur à l’arrêt (RRA) comme indisponible.

Une fois l’état du réacteur stabilisé, l’exploitant a engagé la réparation de la vanne bloquée sur le circuit de refroidissement intermédiaire (RRI), qui a nécessité trois jours. En parallèle l’exploitant a débuté les opérations de redémarrage du réacteur.

Les analyses techniques menées a posteriori sur la vanne ont montré que, bien que bloquée en position fermée, le débrayage du servomoteur ne permettait pas de garantir la bonne étanchéité de la vanne. Le temps de la réparation, EDF n’a donc pas respecté les règles relatives au cumul de l’indisponibilité d’une des voies du refroidissement du réacteur à l’arrêt (RRA) avec des systèmes concourant à l’isolement de l’enceinte de confinement.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, en raison de la détection tardive du non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 19/11/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie