Non-respect des règles générales d’exploitation

Publié le 18/10/2021

Centrale nucléaire de Paluel Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 21 septembre 2021, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 1 concernant les moyens d’alimentation en électricité des matériels assurant la sûreté du réacteur.

Chaque réacteur à eau sous pression est alimenté par le réseau électrique national, au travers de deux transformateurs indépendants : un transformateur dit « de soutirage » et un transformateur de secours dit « auxiliaire ». En outre, des groupes électrogènes de secours permettent d’alimenter les systèmes de sûreté des réacteurs en cas de perte de ces alimentations électriques externes.

Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite des réacteurs associées.

Le 11 septembre 2021, dans le cadre des opérations de redémarrage faisant suite à un arrêt automatique du réacteur survenu la veille, l’exploitant a réalisé un changement de domaine d’exploitation en passant du domaine « arrêt normal refroidi par le système de refroidissement à l’arrêt » (AN/RRA) vers le domaine « arrêt normal refroidi par les générateurs de vapeur » (AN/GV), alors que les matériels assurant la sûreté du réacteur étaient alimentées par le transformateur auxiliaire.

Dans le domaine d’exploitation AN/GV, les règles générales d’exploitation imposent que les matériels assurant la sûreté du réacteur soient alimentés par le transformateur de soutirage, afin de disposer d’une ligne de défense supplémentaire en cas de perte d’une alimentation électrique. Le changement d’état du réacteur n’aurait donc pas dû être réalisé dans cette configuration et constitue un non-respect des règles générales d’exploitation.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence pour les personnes et l’environnement. Néanmoins, en raison de la dégradation de la défense en profondeur, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

L’exploitant a retrouvé une situation normale de fonctionnement le 12 septembre 2021, après avoir réalimenté les matériels assurant la sûreté du réacteur par le transformateur de soutirage.

Date de la dernière mise à jour : 19/10/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie