Non-respect des règles générales d’exploitation à la suite de l’indisponibilité du système de filtration d’iode en salle de commande

Publié le 19/01/2018

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 28 décembre 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a déclaré à l’ASN un événement significatif relatif au non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 1 à la suite de l’indisponibilité du système de filtration d’iode en salle de commande de ce réacteur.

Le système de filtration de l’air de ventilation de la salle de commande garantit la protection radiologique des opérateurs en cas d’accident comportant des rejets radioactifs dans l’environnement. Ce système comprend en particulier un dispositif de filtration de l’iode radioactif.

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 23 septembre au 26 novembre 2017. Le 23 décembre 2017, lors d’une opération de contrôle programmée, il a été constaté qu’une erreur dans la manœuvre d’une vanne du circuit de filtration a conduit à la laisser ouverte depuis le 5 novembre. Le réacteur avait par conséquent été redémarré avec cette vanne ouverte, ce qui n’est pas autorisé par les règles générales d’exploitation en vigueur.

Cet écart aurait pu remettre en cause l’habitabilité de la salle de commande en cas de contamination de l’air extérieur. La vanne a été refermée dès détection de l’écart.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ou l’environnement. Toutefois, dans la mesure où plusieurs dispositions des règles générales d’exploitation n’ont pas été respectées, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie