Non-respect des règles générales d'exploitation (RGE) - Réacteur n° 2

Publié le 12/05/2006

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 30 avril 2006, le réacteur n°2 de Flamanville est en cours d'arrêt pour le week-end, à la demande du réseau de transport d'électricité. Lors d'une opération d'ajout de bore dans le circuit primaire principal prévue par les règles générales d'exploitation, la conduite à tenir n'a pas été entièrement respectée.

Les RGE (Règles Générales d'Exploitation) sont un recueil de règles approuvées par l'Autorité de sûreté nucléaire, qui définissent le domaine de fonctionnement autorisé de l'installation. Elles prévoient des actions à entreprendre dans un délai imposé en cas de sortie de ce domaine. En fonction de la situation rencontrée, elles peuvent prendre la forme de consignes incidentelles.

Le 30 avril 2006, les grappes de commande étant trop insérées, il a été nécessaire de mettre en oeuvre une consigne incidentelle, prescrivant un ajout de bore dans le circuit primaire principal, pour revenir dans les conditions de fonctionnement autorisées*. L'utilisation de cette consigne est prévue lors de l'apparition d'une alarme spécifique en salle de commande.

L'opérateur de conduite n'a pas respecté complètement la consigne incidentelle relative à cette opération, notamment en ce qui concerne le temps d'injection prévu pour garantir le volume de bore ajouté. L'ajout excessif de bore a entraîné un refroidissement du coeur. Le réacteur est ainsi sorti, pendant 6 minutes et 30 secondes, du domaine de pression et de température prévu dans les RGE (refroidissement de 2°C).

Cet incident n'a pas eu de conséquence de conséquences sur la sûreté de l'installation. Néanmoins, en raison du non-respect de la conduite à tenir prescrite par les RGE, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES qui en compte 7.

 

* L'insertion des grappes de commande ainsi que l'ajustement de la concentration en bore dans le circuit primaire permettent de contrôler la réaction nucléaire.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie