Non-respect des procédures normales d'exploitation

Publié le 09/02/2004

Station de traitement (STE2) et atelier (AT1) Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le 30 janvier 2004, dans l'usine UP2-400 de l'établissement COGEMA de La Hague (50), une cuve a débordé au cours d'une opération de prise d'échantillon.

L'usine UP2-400 est une installation ancienne, qui doit être prochainement assainie et démantelée. Elle n'a plus traité de combustible nucléaire usé depuis plusieurs années. Cependant, COGEMA exerce une surveillance étroite de l'installation.

Ainsi, le 30 janvier 2004, COGEMA devait analyser des eaux issues d'une unité de traitement des gaz. Au cours de la prise d'échantillon, une cuve a débordé. L'événement s'est produit dans une cellule confinée et il a été rapidement détecté. Puis, lors des opérations de récupération et de recyclage des eaux, les consignes normales d'exploitation n'ont pas été correctement appliquées.

Informée le 5 février 2004, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à une inspection le 6 février, pour mieux comprendre les causes matérielles et humaines de l'incident. Elle a pu constater une situation redevenue normale .

Cet événement n'a pas eu de conséquence sur la sûreté de l'installation. Cependant, en raison du non-respect des procédures normales d'exploitation, il est classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES).

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie