Non-respect des consignes de sûreté relatives à l'accès en boîte à gants lors d'opérations de conditionnement de fûts de déchets radioactifs

Publié le 22/07/2009

Pégase et Cascad Stokage de substance radioactives - CEA

Au cours d’une opération de reconditionnement de déchets réalisée le 1er juillet 2009 au sein de l’installation Pégase, le décollement d’un joint sur un équipement au sein d’une boîte à gants a été constaté par un opérateur. L’opérateur, estimant que le risque de contamination dans cette boîte à gants était quasi-inexistant, a pris l’initiative de passer outre les consignes d’information hiérarchique et d’interdiction de pénétrer en boîte à gants, de façon à pouvoir repositionner le joint. Aucun dispositif ne permettait d’empêcher une intrusion dans la boîte à gants et aucune alarme ne s’est déclenchée.

L’opérateur ne portait pas d’équipement de protection individuelle mais les contrôles réalisés ultérieurement ont permis de vérifier que l’opérateur ne s’était pas contaminé.

L’ASN a réalisé le 20 juillet une inspection inopinée pour examiner les causes profondes de l’incident et l’analyse menée à ce stade par l’exploitant. L’inspection a permis d’émettre des observations et des demandes d’actions correctives qui sont détaillées dans la lettre de suite.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’environnement ou le personnel. L’exploitant a déclaré à l’ASN cette anomalie le 3 juillet 2009. Il a décidé après l’inspection de l’ASN de proposer un classement au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES) qui en compte 7.

L’INB PEGASE est dédiée à l’entreposage d’éléments combustibles sous eau et à l’entreposage de fûts de sous produits plutonifères issus de la fabrication de combustibles au Pu.
L’ensemble de ces sous produits doit être évacué de l’INB pour la fin 2010.

Boîte à gants : une boîte à gants est une enceinte de confinement isolant complètement un procédé par une paroi transparente (matériaux spéciaux qui filtrent une partie du rayonnement). Des gants sont installés dans la paroi pour permettre des manipulations de matière nucléaire en toute sécurité. Le dispositif comprend en général une ventilation mettant la boîte en dépression par rapport à l’extérieur, ce qui permet de confiner les matières nucléaires au sein de celle-ci.

Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie