Non-respect des conditions de requalification d'un groupe électrogène de secours à moteur diesel

Publié le 01/04/2004

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 29 février 2004, lors des opérations de requalification d'un groupe électrogène de secours à moteur diesel après échange standard de son moteur, un des essais prévus n'a pas été réalisé et le diesel a été déclaré à tort disponible du point de vue de la sûreté. Cette anomalie a été détectée lors d'un contrôle le 1er mars 2004.

Les groupes électrogènes de secours à moteur diesel, redondants, sont utilisés en cas de perte des alimentations électriques normales du réacteur. Ils permettent, dans cette situation, d'assurer le fonctionnement des systèmes de sauvegarde.

Après une opération importante comme l'échange standard d'un moteur, un groupe électrogène de secours doit être requalifié pour s'assurer de son bon fonctionnement et être considéré comme disponible du point de vue de la sûreté. Le personnel en charge de la requalification s'appuie sur une fiche de suivi de requalification qui décrit les essais à réaliser. Cependant, l'équipe de conduite en charge de ces essais a mené sa propre analyse et a conclu, sans vérification auprès des personnes qui avaient fait la fiche, que l'un des essais n'était pas nécessaire. Les autres essais ont donc été menés, trouvés satisfaisants et l'équipe a déclaré le groupe électrogène apte à fonctionner. Cette requalification incomplète a été détectée lors d'un contrôle réalisé le lendemain. L'essai retiré lors de l'analyse a été immédiatement réalisé et trouvé satisfaisant.

En raisons du non-respect d'un document de requalification mis en place récemment pour formaliser l'activité, et du manque de culture de sûreté dans la prise de décision qui conduit à réaliser une requalification partielle, l'événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie