Non-respect de la périodicité prévue pour la réalisation d'un essais - Réacteur n°2

Publié le 10/07/2001

Centrale nucléaire de Saint-Alban Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 10 juillet, lors d'un contrôle, l'exploitant s'est aperçu que l'essai périodique annuel du bon fonctionnement d'une chaîne de détection de radioactivité dans le circuit secondaire n'avait pas été réalisé depuis 16 mois.

L'eau du circuit secondaire, auquel le circuit primaire cède sa chaleur, n'est pas radioactive, sauf si une brèche ou une fuite (par exemple dans le cas de la rupture d'un tube de générateur de vapeur) met en communication les deux circuits. La radioactivité du circuit secondaire est surveillée en permanence en divers points par différents types de chaînes de mesure. Des alarmes, retransmises en salle de commande, préviennent les opérateurs de toute valeur anormale.

L'exploitant a immédiatement réalisé l'essai de bon fonctionnement de la chaîne, qui s'est montrée défaillante. Des mesures compensatoires de contrôle de l'activité du circuit secondaire ont alors été mises en place et les réparations ont été engagées. En raison du non-respect de la périodicité prévue pour la réalisation d'un essai d'un matériel important pour la sûreté, et du fait que l'anomalie de fonctionnement de la chaîne de mesure aurait dû être détectée plus tôt, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie