Non-respect de la conduite à tenir prescrite par les spécifications techniques d'exploitation (STE) à l’issue d’un essai sur une chaîne du système de protection du réacteur

Publié le 10/06/2022

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 8 juin 2022, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect de la conduite à tenir prescrite par les STE, à la suite de la dérive d’un capteur de température intervenant dans une chaîne du système de protection du réacteur (RPR) du réacteur 3.

Le système RPR a pour principales fonctions la détection de situations anormales, l'arrêt automatique du réacteur et le déclenchement des systèmes de sauvegarde appropriés en situation accidentelle.

Le 21 juillet 2021, alors que le réacteur 3 était en cours de redémarrage, un essai périodique a mis en évidence une dérive de l’information transmise par un composant intervenant dans la mesure de température de la chaîne RPR.

En cas d'indisponibilité de cette chaîne, la conduite à tenir prescrite par les STE demande d’amorcer le repli du réacteur dans le domaine « arrêt normal sur le circuit de refroidissement à l’arrêt » (AN/RRA) sous 24 heures si le réglage du composant n’est pas réalisé dans ce même délai.

A l’issue de cet essai périodique, une analyse a été réalisée et a conclu à la disponibilité du système RPR, considérant que la dérive constatée était conservative par rapport à la valeur mesurée par le capteur de température de la chaine RPR. Le réglage du composant de la chaîne RPR n’a donc été réalisé que le 25 juillet 2021.

Le 5 avril 2022, lors de l’inspection référencée INSSN-LYO-2022-0480 portant sur le bilan des essais, l’ASN a interrogé EDF sur la gestion de cet évènement. L'analyse réalisée a posteriori par la filière indépendante de sûreté du site a montré que le réglage du capteur aurait dû être réalisé sous 24 heures ou que le repli du réacteur dans le domaine préconisé par les STE aurait dû être engagé.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, en raison du non-respect de la conduite requise par les STE, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 10/06/2022

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie