Non-respect de la conduite à tenir prescrite par les spécifications techniques d'exploitation

Publié le 10/04/2007

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 24 mars 2007, alors que le réacteur n°2 était en fonctionnement, la conduite à tenir prévue par les spécifications techniques d'exploitation (STE) et associée à l'indisponibilité d'une chaîne de mesure neutronique de puissance n'a pas été respectée par l'exploitant.

Pour surveiller la puissance nucléaire en fonctionnement et sa répartition spatiale dans le coeur du réacteur, l'exploitant dispose de quatre chaînes de mesure neutronique de puissance situées à l'extérieur de la cuve et de thermocouples mesurant la température de l'eau en sortie des assemblages de combustible. Ces thermocouples permettent de vérifier ponctuellement l'absence de déséquilibre de puissance dans tout le volume du coeur en cas d'indisponibilité de l'une des chaînes de mesure.

La valeur de puissance de l'une des chaînes de mesure neutronique présentait des variations par rapport aux trois autres chaînes. Dans un premier temps, l'exploitant a déclaré indisponible et mis en position de sécurité cette chaîne de mesure conformément à la conduite à tenir prescrite par les STE. Lors des investigations visant à réparer ce matériel, les intervenants ont remis involontairement la chaîne en position de mesure alors que le matériel était toujours indisponible. Cette mise en service d'une chaîne de mesure défaillante constitue un non respect des STE et ne permettait pas de garantir la fiabilité de la surveillance de la puissance nucléaire par l'ensemble des chaînes de mesure.

Toutefois, durant la durée de l'indisponibilité de la chaîne de mesure, le contrôle de la répartition spatiale de la puissance du coeur a été assuré par les thermocouples.

En raison d'un manque de culture sûreté caractérisé par un défaut de préparation des activités d'investigation sur la chaîne de mesure neutronique, cet événement a été classé par l'exploitant au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie