Non-respect de la conduite à tenir suite à l’indisponibilité d’un capteur de pression

Publié le 26/02/2010

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 18 janvier 2010, alors que le réacteur n°2 était en production, les techniciens de la centrale nucléaire de Fessenheim ont constaté le dysfonctionnement d’un capteur de pression sur une turbine en salle des machines. Le dysfonctionnement de ce capteur de pression a eu des conséquences sur le fonctionnement du système de protection du réacteur d’une part et sur la régulation du condenseur de la salle des machines d’autre part.

Le système de protection du réacteur a pour principales fonctions la détection de situations anormales, l’arrêt automatique du réacteur et le déclenchement des systèmes de sauvegarde.

Le condenseur permet de refroidir la vapeur qui alimente la turbine, afin de la transformer en eau utilisée dans le circuit secondaire.

L'appréciation incomplète des conséquences liées au dysfonctionnement du capteur de pression a conduit l'exploitant à ne pas initier le passage du réacteur dans l’état d'arrêt adéquat dans le délai imposé par les spécifications techniques d’exploitation. Lorsque l'exploitant s’est aperçu de cette mauvaise appréciation, le capteur de pression n’était pas encore réparé et le délai dépassé.

En raison du non-respect de la conduite à tenir définie dans les spécifications techniques d'exploitation, l'événement a été classé par l'exploitant au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie