Non respect de la conduite à tenir définie dans les règles générales d’exploitation

Publié le 10/11/2010

Centrale nucléaire de Paluel Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 24 octobre 2010, lors des opérations de redémarrage du réacteur n° 1 après son arrêt pour rechargement, les pompes du circuit d’injection de sécurité à moyenne pression (RIS MP) ainsi que plusieurs soupapes du circuit de vapeur principale (VVP) sont restées indisponibles pendant une durée supérieure à la durée maximale autorisée par les règles générales d’exploitation (RGE).

Le circuit d’injection de sécurité permet, en cas d’accident, par exemple une fuite importante du circuit primaire du réacteur, d’introduire de l’eau borée sous pression afin d’étouffer la réaction nucléaire et d’assurer le refroidissement du cœur. Ce circuit est constitué de pompes fonctionnant à moyenne et à basse pression.

Le circuit de vapeur principal assure la circulation de la vapeur entre les générateurs de vapeur et la turbine. Il est constitué de quatre circuits associés à chaque générateur de vapeur et équipés de plusieurs soupapes de sûreté destinées à les protéger des surpressions. Ces organes font l’objet de contrôles approfondis lors des arrêts de réacteur, puis, d’une requalification à l’issue de ces contrôles qui permet de s’assurer de leur aptitude à être exploités. Cette requalification est effectuée grâce à un contrôle du tarage des soupapes, lorsque le circuit VVP présente une pression vapeur suffisante.

Le 24 octobre 2010, alors que plusieurs soupapes VVP n’ont pas encore été requalifiées et étaient donc indisponibles, un essai périodique générant l’indisponibilité des deux pompes RIS MP a été réalisé. Le cumul des indisponibilités de ces deux circuits a duré plus de sept heures alors que les RGE fixent un délai d’une heure pour entamer les procédures de mise à l’arrêt du réacteur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. En raison du non-respect des règles générales d’exploitation, il a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie