Non-respect d’une règle de maîtrise de la criticité

Publié le 14/02/2022

Usines de fabrication de combustibles nucléaires de Romans-sur-Isère Fabrication de substances radioactives - Framatome

La société Framatome a déclaré le 10 février 2022 à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif relatif à la maîtrise du risque de criticité.

L’événement est survenu dans l’installation nucléaire de base (INB) n° 63-U, située dans la commune de Romans-sur-Isère (Drôme), dans les ateliers dédiés à la fabrication d'éléments combustibles standards utilisés dans les réacteurs à eau sous pression. La matière fissile utilisée dans ces ateliers est de l'uranium à un taux d’enrichissement maximal de 5 %.

L’atelier de pastillage a pour objectif de transformer la poudre d’oxyde d’uranium en pastilles de combustible nucléaire, qui sont ensuite insérées dans les crayons des combustibles nucléaires des réacteurs.

Dans cet atelier, un opérateur a découvert, lors de sa prise de poste, le 4 février 2022, un bouteillon contenant de la matière fissile sur un emplacement non prévu à cet effet.

Dès la détection de cette anomalie, les équipes de Framatome ont entreposé ce bouteillon sur un emplacement dédié à ce type de matière.

Compte-tenu des marges de sûreté retenues vis-à-vis du risque de criticité, cet événement n’a pas eu de conséquence sur les travailleurs ou sur l’environnement.

En raison du non-respect du référentiel de sûreté de l’installation relatif à la prévention du risque de criticité, l’incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Date de la dernière mise à jour : 14/02/2022

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie