Non-respect d’une règle de criticité relative à la limite de matériau modérateur

Publié le 28/04/2015

Leca et Star Utilisation de substances radioactives - CEA

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée le 21 avril 2015 par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Cadarache du non-respect d’une règle de criticité relative au contrôle avant transfert d’une boîte contenant des matières fissiles1 entre un puits d’entreposage et un plan de travail de l’installation LECA2.

À l’occasion de l’inventaire annuel, une boîte contenant un tronçon de combustible irradié enrobé dans une résine a été extraite d’un puits d’entreposage pour être placée sur un plan de travail.

La fiche de suivi établie en 2011 fait référence à un mode de gestion de la criticité avec absence de matériau modérateur, alors que le volume équivalent en eau de la résine était estimé à 2,7 L.

Par ailleurs, le mode de gestion de la criticité sur le plan de travail limite la quantité de matériaux modérateurs3 à 0,5 L.

L’erreur sur la quantité de matériau modérateur figurant dans la fiche suiveuse de la boîte n’a été détectée qu’après le déplacement de la boîte sur le plan de travail. Les critères de gestion de la criticité des règles générales d’exploitation (RGE) qui limitent la quantité de matériau modérateur à 0,5 L sur le plan de travail n’ont donc pas été respectés avec l’introduction d’une quantité équivalente à 2,7 L. La masse de matière fissile présente sur le plan de travail est restée conforme aux limites autorisées.

Cet évènement, qui a été déclaré au niveau 0 de l’échelle INES par l’exploitant, n’a aucune conséquence sur la sûreté, la sécurité des personnes ou l’environnement de l’installation. Il met toutefois en évidence un défaut de vigilance lors des mouvements de matières. Le CEA doit transmettre à l’ASN sous deux mois un rapport d’analyse complet pour identifier l’origine de ce dysfonctionnement et présenter les mesures correctives prises afin d’éviter qu’il ne se reproduise.

En raison du non-respect d’une règle de criticité, l’ASN classe cet évènement significatif au niveau 1 de l’échelle INES, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité.

1. Une matière fissile est susceptible de subir des réactions de fission nucléaire sous certaines conditions. Les matières fissiles utilisées dans l’industrie nucléaire sont principalement l’uranium 235 et le plutonium 239.

2. Le laboratoire LECA sert aux études et examens d’éléments combustibles après irradiation ; il fait partie de l’installation nucléaire de base no 55 avec la station de traitement, d’assainissement et de reconditionnement (STAR).

3. Un modérateur est un matériau formé de noyaux légers qui ralentissent les neutrons par diffusions élastiques. La diminution de l’énergie des neutrons favorisant les réactions de fission, la présence de modérateur est contrôlée lorsque des matières fissiles sont mises en œuvre.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie