Non-respect d'une règle d'exploitation

Publié le 31/10/2003

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 20 octobre 2003, la réparation d'une vanne du système de refroidissement à l'arrêt (système RRA) du réacteur 1 a été entreprise dans une configuration qui n'était pas permise par les règles d'exploitation.

Le système de refroidissement à l'arrêt (système RRA) assure, lors des phases d'arrêt des réacteurs, la circulation de l'eau et un niveau minimal dans le circuit primaire, afin d'évacuer la chaleur résiduelle provenant du combustible encore présent dans le coeur du réacteur. Il est constitué de deux circuits redondants.

Le 20 octobre, l'industriel a détecté qu'une vanne située sur un circuit RRA n'était pas étanche. Après une lecture incomplète des règles d'exploitation, la réparation de cette vanne a été engagée réacteur à l'arrêt. Le circuit RRA concerné a donc été déconnecté pour qu'il soit procédé à la remise en état du matériel. Or, le réacteur étant à l'arrêt, les règles d'exploitation précisent que les deux circuits redondants du système RRA doivent rester opérationnels, et non un seul.

Cet écart a été détecté après une seconde analyse menée par les agents de la centrale nucléaire. Des actions visant à fiabiliser le fonctionnement du circuit RRA restant connecté ont immédiatement été engagées.

Cet événement n'a pas eu de conséquence directe sur la sûreté du réacteur. Cependant, en raison de la transgression des règles d'exploitation, cet événement est classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES).

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie