Non-respect d'une procédure d'exploitation à l'atelier de pastillage de l'usine de Romans-sur- Isère (INB 98)

Publié le 13/07/2004

Le frittage est une opération destinée à solidifier les pastilles d'oxyde d'uranium. Il s'effectue dans des fours, sous hydrogène et à haute température, implantés à l'intérieur de l'atelier de pastillage.

Le dimanche 4 juillet 2004 au matin, une baisse de pression s'est produite dans le réseau d'alimentation en hydrogène de l'atelier, déclenchant les automatismes de repli en état sûr du four n° 7, c'est-à-dire la coupure du circuit d'alimentation en hydrogène et le remplissage de l'atmosphère du four avec de l'azote.

Toutefois, le balayage prolongé à l'azote peut détruire les résistances électriques du four. De ce fait, les opérateurs sont volontairement passés en conduite manuelle afin de préserver une légère pression d'hydrogène dans le four. Au rétablissement de l'alimentation en hydrogène, la montée en pression brutale a entraîné le déclenchement du clapet de sécurité du four.

Cet incident n'a pas eu de conséquence sur le personnel présent et n'a pas provoqué de contamination, ni à l'intérieur de l'atelier de pastillage, ni à l'extérieur.

En raison du non-respect volontaire de la procédure de conduite, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie