Non respect d'une prescription particulière imposée par les règles générales d'exploitation après détection d’une indisponibilité sur le réacteur n°B4

Publié le 14/09/2010

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 26 août 2010, dans le cadre des interventions effectuées lors de l’arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°B4 de la centrale nucléaire de Chinon, l'exploitant a détecté le non-respect d'une prescription particulière liée aux opérations de décontamination de la piscine du bâtiment du réacteur.

Lors des périodes de manutention du combustible, la piscine du bâtiment du réacteur est remplie d'eau borée. Ceci contribue à la protection biologique des travailleurs présents et permet de prévenir toute possibilité de redémarrage intempestif de la réaction nucléaire dans la cuve lorsque le combustible y est rechargé. A l’issue des manutentions, la piscine est vidée et doit être décontaminée. Des capteurs de flux neutronique continuent de surveiller l’absence de démarrage de toute réaction nucléaire.

Le 26 août 2010, l'exploitant a entamé la décontamination de la piscine lorsqu’est survenue l'indisponibilité d'un capteur de flux neutronique. L'exploitant a commencé les investigations pour retrouver la disponibilité de ce capteur, mais il n'a pas attendu sa remise en service pour reprendre les opérations de décontamination de la piscine.

Or la décontamination de la piscine n’est autorisée par les Règles Générales d'Exploitation (RGE) que moyennant, notamment, la disponibilité de l'ensemble des chaînes de mesures de flux neutronique.

En raison du non respect des RGE, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie