Non respect d'une limite d'exploitation à l'atelier de conversion de l'usine de Romans sur Isère (INB 98)

Publié le 03/06/2004

Usines de fabrication de combustibles nucléaires de Romans-sur-Isère Fabrication de substances radioactives - Framatome

La conversion est une des étapes de fabrication des assemblages combustibles destinés aux réacteurs à eau pressurisée. Elle consiste à transformer l'hexafluorure d'uranium (UF6) en poudre d'oxyde d'uranium (UO2).

Le Lundi 17 mai 2004, en réunion journalière à l'atelier de conversion, l'équipe d'exploitation rend compte d'un défaut d'électronique, survenu la veille au soir au niveau du four de conversion n°2, sur un appareil destiné à contrôler l'humidité présente dans la poudre d'oxyde d'uranium produite. La hiérarchie ordonne alors le repli immédiat en état sûr du four. La procédure de conduite des fours prévoit en effet qu'en cas de dysfonctionnement sur la mesure d'humidité dans les poudres, l'alimentation en UF6 soit interrompue, ce qui n'avait pas été fait. Il y a donc eu transgression d'une procédure d'exploitation.

Dans cette installation mettant en oeuvre de l'uranium enrichi, il est nécessaire de contrôler précisément la teneur en hydrogène, car les abus d'hydrogène ont la propriété de faciliter la réaction nucléaire (risque de criticité). L'hydrogène peut être présent sous forme d'humidité, mais également apporté par d'autres matières (plastique par exemple). Ce paramètre important pour la sûreté est donc contrôlé de multiples manières.

En fait, l'équipe en place au moment des faits a mal interprété l'alarme apparue sur le pupitre de commande du four. Elle a diagnostiqué un défaut de carte électronique, alors qu'il y avait un défaut de débit d'azote.

L'exploitant a montré, après vérification, qu'il restait un certain nombre de barrières disponibles vis à vis d'une présence excessive d'humidité dans la poudre.

L'incident n'a pas eu de conséquence sur le personnel, ni sur l'environnement.

En raison de la transgression de l'une des conditions d'exploitation du four, l'incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie