Non-respect d’une exigence technique contribuant au maintien de l’intégrité du circuit primaire du réacteur

Publié le 18/02/2010

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 2 octobre 2009, lors de la phase de redémarrage après l’arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°3, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre a détecté une fermeture incomplète de la vanne d’isolement vapeur, alors que les spécifications techniques d’exploitation imposaient qu’elle soit en position fermée.

La vanne d’isolement vapeur se situe sur le circuit secondaire. Ce dernier contient de l’eau sous pression qui, par échange thermique avec le circuit primaire, s’échauffe et se vaporise. La vapeur ainsi obtenue entraîne le groupe turboalternateur. Contrairement à l’eau du circuit primaire, l’eau du circuit secondaire n’est pas radioactive, sauf si une brèche ou une fuite, notamment en cas de rupture d’un tube de générateur de vapeur, met en communication les deux circuits. La vanne d’isolement vapeur a pour but d’éviter, dans un tel cas, une éventuelle dispersion de matières radioactives du circuit primaire vers l’environnement. La fermeture incomplète de cette vanne empêche la pleine réalisation de cette fonction de sûreté.

Cet aléa est imputable au montage au niveau de la vanne, au cours de l’arrêt 2008, d’une pièce destinée à un autre type de réacteur. A la demande de l’ASN, l’exploitant a procédé au remplacement de la pièce non conforme et les services centraux d’EDF, à l’origine de l’erreur d’identification de la pièce de rechange, ont procédé fin 2009 à une déclaration d'événement générique à l'ensemble du parc.

Comme il n’y a pas eu de fuite du circuit primaire vers le circuit secondaire, l’événement n’a pas eu de conséquence sur l’environnement, les matières radioactives étant restées confinées dans le circuit primaire.

Compte tenu du non-respect des spécifications techniques, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie