Non-respect d'une consigne lors du transfert d'un fagot de crayons combustibles

Publié le 18/11/2008

Usine de fabrication de combustibles nucléaires (MELOX) Fabrication de substances radioactives - Orano Cycle

Le 12 octobre 2008, il a été constaté, après une opération de transfert, qu'une erreur avait conduit à dépasser la limite de 100 crayons combustible par « fagot » 1 prescrite dans le référentiel de sûreté.

Cette limitation a pour objectif de participer à la prévention du risque de criticité 2 dans l'atelier où sont réceptionnés les lots de crayons.

Après analyse, il est apparu que l'origine de cette anomalie est liée au non-respect d'une procédure lors du chargement de la boite de transfert et à l'absence de vérification lors de la constitution du fagot.

L'anomalie a fait l'objet d'une action corrective dès sa découverte.

Cet évènement n'a pas eu de conséquence sur le plan de la criticité* en raison des marges importantes prises en compte à la conception de l'installation.

L'évènement n'a été déclaré à l'ASN que le 7 novembre 2008, du fait d'une identification tardive par l'exploitant du caractère significatif de celui-ci.

En raison de la mise en évidence d'un non respect du référentiel de sûreté, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES, qui en compte 7.

L'événement n'a pas eu de conséquence pour le personnel et l'environnement.

L'usine MELOX, située sur le site de Marcoule dans le Gard, fabrique des assemblages de combustibles MOX (mélange d'oxyde d'uranium et de plutonium) destinés aux réacteurs électronucléaires à eau légère.

Notes :

1Les crayons sont constitués de pastilles de combustible et sont utilisés sous forme d'assemblages dans le coeur des réacteurs de puissance. Lors de certaines opérations de transfert au sein de l'installation Melox, ces crayons sont transportés sous forme de fagots.

2Un accident de criticité correspond au démarrage d'une réaction nucléaire non contrôlée lorsque la masse de matière nucléaire dépasse un certain seuil, appelé « masse critique ».

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie