Montage non-conforme de pièces d’étanchéité

Publié le 04/01/2011

Centrale nucléaire de Saint-Alban Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 10 décembre 2010, alors que le réacteur n° 2 était en fin d’arrêt pour rechargement en combustible et maintenance, l’exploitant du centre nucléaire de production d’électricité de Saint-Alban/Saint-Maurice a constaté une fuite de vapeur sur un raccord de tuyauterie connecté à une turbopompe d’alimentation de secours des générateurs de vapeur. Le 25 décembre 2010 ; une fuite identique a été constatée sur la seconde turbopompe d’alimentation de secours des générateurs de vapeur de ce réacteur.

Le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur fournit à ces derniers, en cas de défaillance de l’alimentation principale, l’eau nécessaire au refroidissement du réacteur. Il est également utile lors des périodes de démarrage et d’arrêt du réacteur. Les turbopompes sont entraînées par une petite turbine actionnée par de la vapeur prélevée sur les générateurs de vapeur, échangeurs thermiques entre l’eau du circuit primaire portée à haute température et pression élevée dans le cœur du réacteur et l’eau du circuit secondaire qui se transforme en vapeur et alimente la turbine qui entraîne l’alternateur.

Dans le cadre des opérations de maintenance programmée réalisées sur le réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint-Maurice, l’exploitant a procédé à des visites des deux turbopompes d’alimentation de secours des générateurs de vapeur. Lors de ces opérations de maintenance, une pièce d’étanchéité du raccord de la tuyauterie n’a pas été remontée conformément aux prescriptions techniques. Cette non-qualité de maintenance a été dupliquée sur les deux turbopompes.

Dès détection de ces écarts, les raccords ont été remis en conformité.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

Toutefois, en raison du caractère répété de cet écart sur deux équipements assurant la même fonction, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie