Montage de vannes non conformes lors de l'arrêt de la tranche 1 pour rechargement.

Publié le 31/12/2008

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

L'ASN a été informé par EDF d'un événement survenu à la centrale de Fessenheim (68).
Lors de l'arrêt de la tranche 1 pour rechargement, trois vannes situées sur une traversée de l'enceinte de confinement ont été remplacées par des vannes dont le niveau de sûreté n'était pas démontré lors de leur montage.

L'enceinte de confinement est un bâtiment en béton à l'intérieur duquel se trouvent la cuve, le coeur du réacteur, les générateurs de vapeur et le pressuriseur. Elle constitue la troisième barrière existant entre les produits radioactifs contenus dans le coeur du réacteur et l'environnement. Des vannes, situées de part et d'autre de la paroi en béton, permettent d'obturer chacune des canalisations si les procédures ou la situation exigent l'étanchéité complète de l'enceinte.

Dans le cadre des travaux de maintenance réalisés lors de l'arrêt de la tranche 1, trois vannes permettant de garantir l'étanchéité d'une traversée de l'enceinte de confinement ont été démontées. A l'issue de ces travaux de maintenance, l'exploitant n'a pas pu les remettre en place, car leur démontage n'avait pas été fait correctement. Ne disposant pas de matériel de rechange identique, ces vannes ont été remplacées par des modèles ne possédant pas les mêmes garanties de qualité de fabrication. L'exploitant a depuis démontré que ces modèles présentent des garanties équivalentes en termes de sûreté.

Cet incident n'a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté du réacteur ni sur l'environnement. Néanmoins, en raison du manque de qualité des opérations de démontage des vannes et de leur remplacement par des matériels non parfaitement qualifiés, l'ASN a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie