Mélange non conforme de graisses dans des matériels importants pour la sûreté

Publié le 23/03/2010

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 6 mars 2010, durant les opérations de maintenance se déroulant pendant l'arrêt pour rechargement du réacteur n°3, un mélange non homologué de deux types de graisses a été découvert dans certains servomoteurs électriques.

Un servomoteur est un système motorisé qui permet à un élément mécanique d’atteindre des positions prédéterminées, puis de les maintenir. Les servomoteurs sont utilisés notamment pour manœuvrer des vannes.

L’ouverture ou la fermeture des vannes actionnées par un moteur électrique dépend du bon fonctionnement du servomoteur. Lorsqu’ils ont un rôle pour assurer la sûreté du réacteur, ces servomoteurs sont dits « qualifiés », c’est à dire que leur aptitude à remplir leurs fonctions dans des conditions accidentelles a été vérifiée. Le maintien de cette qualification repose en particulier sur l’utilisation de graisses spécifiques également qualifiées.

Lors de l’arrêt du réacteur n°3 de Gravelines, EDF a réalisé un contrôle exhaustif de tous les servomoteurs qui doivent résister à des conditions accidentelles. Les contrôles réalisés ont conduit à identifier des mélanges de graisses susceptibles de remettre en cause la qualification de ces servomoteurs. Ces servomoteurs équipent notamment le système de refroidissement du réacteur à l’arrêt ainsi que le circuit primaire du réacteur.

Des actions ont été entreprises pour remettre en conformité le graissage de ces servomoteurs.

Cet écart qui affecte d’autres centrales, a fait l’objet d’une déclaration générique d’événement significatif par EDF le 15 juillet dernier, classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel, sur l’environnement et sur la sûreté de l’installation.

Toutefois, ces écarts ayant une origine commune dans la maintenance de matériels redondants et importants pour la sûreté, cet événement a été classé à l’instar de l’événement générique, au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie