Manque de surveillance lors de la vidange du circuit primaire

Publié le 26/04/2007

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 19 avril 2007, alors que le réacteur était à l'arrêt pour maintenance et rechargement, un manque de surveillance lors des opérations d'exploitation a entraîné la vidange d'un volume d'eau du circuit primaire supérieur à ce qui était prévu.

Le circuit primaire est le circuit d'eau sous pression qui extrait la chaleur du réacteur en fonctionnement. Pendant les phases d'arrêt, l'exploitant est amené à vidanger partiellement ce circuit pour permettre les opérations de maintenance et de rechargement. La quantité d'eau étant réduite, le niveau et la température de l'eau du circuit primaire doivent être surveillés attentivement pour détecter toute anomalie pouvant avoir des effets sur le refroidissement du coeur du réacteur. Lors des opérations de vidange, un bilan rigoureux des volumes d'eau vidangés doit donc être réalisé.

Un défaut de qualité dans le suivi des opérations de vidange a eu pour conséquence que le volume d'eau du circuit primaire réellement vidangé a été supérieur à ce qui était prévu. Les équipes de conduite ont mis en oeuvre les actions permettant de corriger la situation. Aucun écart aux règles d'exploitation n'a été constaté.

En raison des lacunes mises en évidence dans la culture de sûreté de l'exploitant, l'Autorité de sûreté nucléaire a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES .

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie