Indisponibilité prolongée de l’appoint automatique en eau du circuit primaire lors des opérations de redémarrage du réacteur n° 1 de Flamanville

Publié le 24/06/2011

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 10 juin 2011, lors des opérations de redémarrage du réacteur après son arrêt programmé pour maintenance et rechargement en combustible, la position erronée d’une vanne du circuit primaire principal a rendu indisponible le système d’appoint automatique en eau du réacteur pendant environ 15 heures.

Le circuit primaire est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression qui s’échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments combustibles. Pendant les phases d’arrêt du réacteur, afin de procéder à certaines opérations de maintenance, l’exploitant est amené à faire baisser le niveau d’eau du circuit primaire. Il existe cependant une limite inférieure à ne pas franchir afin de ne pas compromettre le refroidissement du réacteur. Le niveau d’eau dans le circuit primaire doit donc être suivi attentivement à l’aide de sondes et de capteurs de mesure de niveau depuis la salle de commande.

Pendant une phase de baisse du niveau d’eau du circuit primaire, il a été constaté tardivement l’indisponibilité d’un capteur de mesure du niveau d’eau qui a été provoquée par une vanne, sur la ligne de mesure de niveau, positionnée par erreur en position fermée. La fermeture de la vanne a ainsi rendu indisponible l’appoint automatique en eau du réacteur. Les opérateurs ont alors procédé en mode manuel à des appoints successifs en eau depuis la salle de commande. Dès lors que la vanne a été correctement positionnée, le capteur de mesure de niveau d’eau est redevenu fonctionnel et le dispositif d’appoint automatique en eau du réacteur a été rétabli après 15 heures d’indisponibilité.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’installation, sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, en raison d’un geste d’exploitation inapproprié et d’une détection tardive de l’écart, il a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des évènements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie