Indisponibilité du turbo-alternateur de secours

Publié le 05/12/2014

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 19 octobre 2014, l'exploitant de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité du turbo-alternateur de secours du réacteur n°3.

Les réacteurs à eau pressurisée du palier de 900 MWe exploités par EDF sont équipés de deux lignes extérieures d’alimentation électrique en provenance du réseau de transport d’électricité et de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel. En cas de perte totale de ces alimentations électriques, y compris des groupes électrogènes de secours, le turbo-alternateur de secours, actionné par de la vapeur, assure une fourniture électrique minimale permettant d’alimenter des équipements importants pour la sûreté, l'éclairage en salle de commande et une pompe permettant de maintenir la pression dans le circuit primaire.

Le 17 septembre 2014, EDF a procédé à l’entretien du turbo-alternateur de secours du réacteur n°3 dans le cadre des opérations de maintenance de la visite décennale du réacteur. Cet entretien comprend notamment des essais en air de la turbine qui nécessitent un désaccouplement entre la partie «  turbine » et la partie « alternateur ». Après réalisation de ces essais, le ré-accouplement du matériel est réalisé.

Le 16 novembre 2014, lors des opérations de redémarrage du réacteur n°3, les essais de requalification du turbo-alternateur de secours révèlent qu’une erreur technique a été commise lors des opérations de ré-accouplement de la turbine et de l’alternateur à l’issue des essais en air réalisés le 17 septembre 2014. Ce constat conduit à considérer que le turbo-alternateur du réacteur n°3 est indisponible depuis le 17 septembre 2014.

Dès détection de cet écart, EDF a mis en œuvre les opérations permettant de retrouver la disponibilité du turbo-alternateur de secours.

Cet incident n’a eu aucune conséquence sur la santé des travailleurs, ni sur l’environnement.

Cependant en raison de la durée de l’indisponibilité du turbo-alternateur de secours, cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie