Indisponibilité du système d’appoint en bore du circuit primaire du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine

Publié le 06/12/2018

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 27 novembre 2018, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité du système d’appoint en bore du circuit primaire du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine en raison d’une mauvaise interprétation des spécificités techniques d’exploitation.

Sur les réacteurs à eau sous pression exploités par EDF, le circuit primaire principal contient de l’eau sous pression qui s’échauffe au contact des éléments de combustible. Le bore est un élément chimique ayant la propriété d’absorber les neutrons produits par la réaction nucléaire. Il est mélangé à l’eau du circuit primaire et permet ainsi de contrôler, et le cas échéant d’arrêter, la réaction nucléaire.

Le 6 novembre 2018, en raison d’un aléa technique, un réservoir et une pompe du système d’alimentation en bore sont indisponibles et le volume d’eau borée passe en dessous du volume minimum requis par les spécifications techniques d’exploitation du réacteur. Pour en disposer dans les plus brefs délais, les opérateurs procèdent à un appoint en eau borée du second réservoir et le 7 novembre la situation revient à la normale.

Néanmoins, une analyse ultérieure a mis en évidence que cette manœuvre n’était pas autorisée par les spécifications techniques d’exploitation en raison de l’indisponibilité d’une pompe d’alimentation du circuit.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

En raison de la détection tardive de cet écart et du non-respect des spécifications techniques d’exploitation qui en découle, cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie