Indisponibilité du système d'alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur ayant conduit au repli du réacteur B2

Publié le 11/04/2013

Le 3 avril 2013, alors que des opérations de redémarrage du réacteur n°2 étaient en cours, l’exploitant du centre nucléaire de production d’électricité de Chinon a détecté que la turbopompe d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur était indisponible.

Le système d'alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur (système ASG) fournit l'eau nécessaire à l'évacuation de la puissance du réacteur en cas de défaillance partielle ou totale du système d'alimentation normale. Il est également utilisé lors des périodes de démarrage et d'arrêt du réacteur. Cette alimentation de secours peut se faire à partir d’une turbopompe ou de deux motopompes aspirant dans un réservoir de stockage d’eau déminéralisée.

La turbopompe est entraînée par une turbine, elle-même actionnée par de la vapeur prélevée sur les générateurs de vapeur. En cas de perte des alimentations électriques, la turbopompe est en mesure d'assurer à elle seule l'alimentation en eau des générateurs de vapeur.

Lors de l’arrêt pour maintenance du réacteur n°2, l’exploitant a effectué une modification sur les deux lignes des motopompes du système ASG afin de les rendre moins sensibles aux phénomènes de vibration. Ces lignes n’étaient pas encore totalement requalifiées.

Le 3 avril 2013, des essais de vérification de bon fonctionnement de la ligne de la turbopompe ASG ont été menés et ont conduit à la dégradation de cette dernière. En effet, l’exploitant a constaté, le 4 avril 2013, que le circuit n’était pas dans la configuration souhaitée pour mener ces essais à cause d’une vanne restée fermée alors qu’elle aurait du être en position ouverte depuis le 22 mars 2013.

En application de ses spécifications techniques d’exploitation, l’exploitant a procédé au repli du réacteur.

L’exploitant procède actuellement au remplacement de la turbopompe.

Cet incident classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES, n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie