Indisponibilité du confinement de l’enceinte du bâtiment réacteur pendant les opérations de maintenance du réacteur n° 4

Publié le 10/06/2010

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 23 mai 2010, une erreur lors d’une opération de maintenance a conduit à rendre indisponible le système qui assure le confinement de l’enceinte du bâtiment réacteur par mise en dépression de l’atmosphère intérieure.

En cas d’accident, les substances radioactives qui pourraient être libérées, sont confinées à l’intérieur des installations par une enceinte en béton. L’ensemble des bâtiments susceptibles de contenir des substances radioactives est, par ailleurs, maintenu en dépression par rapport à l’environnement extérieur, ce qui apporte une deuxième garantie d’absence de dissémination de radioactivité.

Le réacteur n°4 du centre nucléaire de production d’électricité de Cruas-Meysse est à l’arrêt, pour rechargement en combustible et maintenance programmée, depuis mi-avril 2010. Le 23 mai 2010, à l’issue de l’opération de rechargement du combustible, la cellule électrique d’un ventilateur permettant le maintien en dépression du bâtiment réacteur vis à vis de l’extérieur est restée débrochée. Cet écart a été détecté le 26 mai 2010.

Dès détection de l’écart, la cellule électrique a été embrochée. Aucun relâchement de radioactivité n’a été constaté durant cette période.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

Compte tenu du caractère tardif de la détection de cet écart, l’exploitant du CNPE de Cruas-Meysse a proposé à l’Autorité de sûreté nucléaire de classer cet incident au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie