Indisponibilité de la mesure d'activité du circuit de purge des générateurs de vapeur

Publié le 12/12/2007

Centrale nucléaire de Paluel Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 9 novembre 2007, les agents de la centrale nucléaire de Paluel ont détecté une mauvaise configuration de vannes remettant en cause la mesure d'activité du circuit de purge des générateurs de vapeur. Cette situation a duré plus d'une semaine ce qui n'est pas autorisé par les Règles Générales d'Exploitation (RGE) qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l'installation.

Un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire, portée à haute température et pression élevée dans le coeur du réacteur, et l'eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Les générateurs de vapeur sont équipés d'un circuit de purge qui contribue au confinement des substances radioactives. En complément, une mesure des caractéristiques de cette eau permet de détecter une fuite entre les circuits primaires et secondaires.

Le 9 novembre 2007, EDF a détecté que des vannes du circuit de purge des générateurs de vapeur étaient restées fermées pendant plus d'une semaine, alors que les RGE demandent qu'elles soient ouvertes. En terme de sûreté, cette situation aurait rendu difficile la détection d'une fuite entre les circuits primaires et secondaires.

Cette mauvaise position des vannes était due à une erreur commise à la fin d'un essai périodique réalisé une semaine plus tôt. Les vannes n'avaient alors pas été refermées comme elles auraient dues l'être. Cet événement relève donc d'un manque de rigueur d'exploitation.

En raison du non-respect des règles générales d'exploitation, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie