Indisponibilité de la fonction de vidange du circuit secondaire de sodium n°1.

Publié le 12/11/2007

Centrale Phénix Réacteur de recherche - CEA

Le 10 octobre 2007, durant l'arrêt annuel du réacteur, la manoeuvre de l'une des vannes de vidange du circuit secondaire nécessaire pour une opération de maintenance s'est avérée impossible.

Cette vanne est utilisée pendant le fonctionnement du réacteur en cas de fuite de sodium du circuit secondaire. Elle peut être manoeuvrée depuis l'extérieur du bâtiment au moyen d'un dispositif mécanique de transmission de commande. L'indisponibilité de la vanne était due à un desserrage de boulons de ce dispositif. La réparation a été faite immédiatement. Toutes les vannes équipées du même dispositif mécanique sont en cours de vérification.

Les premières investigations ont montré que le dispositif avait été démonté puis remonté lors des travaux de rénovation de l'installation en 2003. Lors du remontage, des rondelles de freinage auraient été oubliées, ce qui a pu conduire au desserrage progressif des boulons du dispositif mécanique. L'ASN a demandé à l'exploitant de réaliser une analyse approfondie de cet événement.

L'événement n'a eu aucune conséquence sur le personnel ou sur l'environnement. Par ailleurs, l'indisponibilité n'a eu pas de conséquence sur la sûreté de l'installation, dans la mesure où le réacteur était à l'arrêt et le circuit sodium vidangé. En raison de l'indisponibilité d'un dispositif de sauvegarde de l'installation, cet évènement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES, qui en compte 7.

Le réacteur PHENIX, exploité par le CEA sur le site de MARCOULE (Gard) utilise du sodium comme fluide caloporteur. Quatre échangeurs intermédiaires et deux circuits secondaires en sodium assurent le transport de la chaleur vers deux générateurs de vapeur qui permettent ensuite d'assurer le fonctionnement du groupe de production d'électricité.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie