Indisponibilité de l’ébulliomètre

Publié le 07/12/2010

Centrale nucléaire de Saint-Alban Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 28 novembre 2010, alors que le réacteur n°2 était en arrêt pour rechargement en combustible et maintenance, l’exploitant du centre nucléaire de production d’électricité de Saint-alban/Saint-Maurice a détecté que des sondes de température de l’ébulliomètre n’avaient pas été reconnectées après rechargement du cœur du réacteur, ce qui n’est pas autorisé par les règles générales d’exploitation.

L'ébulliomètre est un calculateur utilisé en situation post-accidentelle. Il permet de mesurer le niveau d'eau dans la cuve du réacteur, ainsi que l'écart entre la température de l'eau de la cuve et la température d'ébullition à la pression correspondante.

Les sondes sont systématiquement déconnectées à l’occasion de chaque ouverture de la cuve dans le cadre des arrêts pour rechargement en combustible. Sur le réacteur n°2, lors de la refermeture de la cuve, les opérateurs ont omis de reconnecter les sondes de mesure de température.

Dès détection l'écart, les sondes de l’ébulliomètre ont été reconnectées.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

Toutefois, en raison du caractère tardif de la détection de l’écart aux spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie